A l'heure où les prix agricoles s'envolent sur les marchés boursiers, SOLIDARITÉ réaffirme son engagement envers la souveraineté alimentaire, en promouvant les ressources locales.
C'est le message que SOLIDARITÉ a porté durant le FSM de Dakar au mois de février 2011, en s'appuyant sur la création d'un espace d'artisanat alimentaire.
C’est la richesse et les suites de cette expérience que nous voulons partager avec vous sur ce blog, en attendant la mise en œuvre de projets de long terme en partenariat avec les organisations paysannes d’Afrique de l’Ouest...
... chargement d'un diaporama en cours ...

5 juillet 2015

Présentation du projet de valorisation des céréales locales au Sénégal



Depuis 2011, SOLIDARITE est engagée au Sénégal dans un projet de promotion de la souveraineté alimentaire par la valorisation des ressources locales. Le projet touche l’ensemble de la chaîne, de la production à la transformation des céréales traditionnelles, en passant par la sensibilisation-information des consommateurs et acteurs nationaux.

La deuxième phase du projet de valorisation des céréales locales au Sénégal (2015-2018) conduit par SOLIDARITE a débuté le 1er février 2015.




Le contexte : une consommation soutenue de pain de blé aux conséquences multiples

Au Sénégal, la consommation de pain, héritée de la colonisation, est fortement ancrée dans les habitudes locales. Le pays importe d’importantes quantités de blé pour assurer la production (90% des importations de blé seraient ainsi destinées à la production de farine nécessaire à la confection du pain).

Or la croissance de la population, l’évolution des pratiques et  l’explosion des cours mondiaux du blé laissent apparaître des scénarios économiques inquiétants : développement de monocultures de rente, menaces sur la biodiversité locale, impacts environnementaux dans les pays exportateurs (culture intensive, intrants chimiques…), impacts économiques pour l’Etat sénégalais et les acteurs dont l’activité dépend des importations de blé etc.

Un projet singulier en deux phases

Mené dans trois régions sénégalaises (Thiès, Kaffrine, Kaolack), le projet de valorisation des céréales locales a pour objet l’appui à la production, conservation, transformation et commercialisation de céréales locales (mil, maïs), la réduction de la dépendance aux importations de blé, la souveraineté alimentaire, la qualité de la nutrition ainsi que la valorisation de la biodiversité locale.

La première phase du projet (2011-2014), menée dans le cadre du FSM de Dakar, a permis de former une soixantaine de boulangers et femmes transformatrices (beignets, galettes, biscuits). Cette formation a permis de mener un suivi, une évaluation et une étude (marché, consommateurs, perspectives).

Cette phase d’analyse, conjuguée à l’expérience de SOLIDARITE en Afrique de l’Ouest et aux recherches menées avec l’ENSA de Toulouse, confèrent à ce projet toute sa singularité. En proposant un taux d’incorporation des céréales locales de 30% à 50% pour le pain et de 100% pour les galettes, beignets et biscuits, cette initiative va plus loin dans la logique d’autonomisation des populations.

Minoterie
La deuxième phase du projet a débuté le 1er février 2015. D’une durée de trois ans, elle vise de nombreux bénéficiaires directs (180 transformatrices et 36 boulangers ruraux, 150 familles paysannes, 3 organisations paysannes locales) et indirects (consommateurs de 60 villages, 150 familles, 10 000 personnes sensibilisées, 5 ministères,  2 parlements, 3 institutions nationales).

Elle repose sur une pluralité d’activités : formation des boulangers et transformatrices ruraux, renforcement des capacités entrepreneuriales, installation de 3 magasins de stockage et 3 minoteries associatives, bilans alimentaires pour 150 familles et enquêtes de consommateurs etc.

SOLIDARITE peut compter sur le soutien des partenaires locaux pour assurer la réussite du projet : la FONGS (Fédération des ONG du Sénégal) et 3 organisations locales partenaires (Jig Jam FAPAL, ADAK, Entente de Koungel).


Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page SOLIDARITE consacrée au projet.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire